Retour à l'accueil

L'Intelligence Artificielle Durable

L'Intelligence Artificielle ou IA, c'est l'ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine.

Le domaine de l'IA fait appel à deux concepts fondamentaux : les algorithmes (une suite d'opérations permettant de résoudre des problèmes) et l'apprentissage automatique aussi appelé "Machine Learning".

L'IA s'est fortement développée dans les années 2000, notamment avec l'apparition du "Big Data". Cependant, son développement soulève aujourd'hui de nombreuses questions et plus particulièrement celle-ci : comment rendre l'IA durable ?

alt

L'Intelligence Artificielle : responsable des maux de la société ?

L'IA et plus spécifiquement l'apprentissage automatique visent à construire le futur grâce aux informations du passé qui sont renseignées dans des algorithmes. Les ordinateurs essayent ainsi de construire le futur en prenant en compte la manière dont les choses se sont déroulées dans le passé.

Aujourd'hui, ces algorithmes ont un rôle central dans la vie quotidienne de milliards d'individus. Ils sont présents dans toutes les applications que l'on utilise, que ce soit pour la publicité ciblée sur les réseaux sociaux, la suggestion de contenu sur YouTube ou Netflix, ou encore pour l'obtention d'un prêt dans une banque.

Ainsi, de plus en plus de décisions sont fortement influencées par de nouveaux algorithmes. Cependant, en prenant en compte les éléments du passé, ces algorithmes peuvent être biaisés. C'est par exemple le cas aux Etats-Unis pour le choix des universités : les algorithmes prennent en compte les caractéristiques de tous les anciens élèves afin de proposer une sélection pour chaque nouvelle promotion. Il est donc difficile pour les étudiants ayant une situation sociale différente de celle des anciens élèves de se faire une place au sein d'une université donnée (Algorithmes : la bombe à retardement de Cathy O'Neil). Il n'est d'ailleurs pas facile de changer ces algorithmes qui peuvent être protégés par le secret des affaires.

alt

Néanmoins, les algorithmes peuvent aussi permettre de sauver des vies. Depuis janvier 2018, l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux utilise l'algorithme "Wave Clinical Platform". Cet algorithme peut permettre de détecter jusqu'à six heures en amont l'imminence d'une crise cardiaque ou encore d'une insuffisance respiratoire mortelle grâce à une analyse en temps réel des constantes vitales d'un malade et leurs variations les plus infimes. Un excellent exemple d'utilisation ayant un impact positif !

L'Intelligence Artificielle : un potentiel immense pour le développement durable

L'IA est une opportunité à saisir pour réaliser des progrès pour l'environnement et la société. En effet, les innovations pouvant être propulsées par l'IA sont nombreuses : la distribution d'énergie propre, l'agriculture de précision, les chaînes logistiques durables ou encore la prévision et gestion des catastrophes météorologiques et climatiques. Et les bienfaits peuvent être concrets et visibles ! Selon une étude Microsoft et PwC, le recours à l'IA permettrait de réduire de 4% les émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2030. Cela représente 2,4 gigatonnes d'équivalent CO2, c'est-à-dire les émissions annuelles cumulées de l'Australie, du Canada et de la France.

La Croix-Rouge a par exemple utilisé des technologies d'IA afin de prévoir les risques de débordements du barrage de Nangbeto au Togo. Ces prévisions, plus fiables grâce à l'IA, ont permis de réduire l'impact des débordements et des inondations, et de mieux préparer les populations.

alt

Il est aussi crucial d'encadrer son utilisation. A ce sujet, il y a aujourd'hui un travail de l'UNESCO qui s'est donné deux ans pour élaborer des normes vis-à-vis de l'éthique de l'IA. Audrey Azoulay, la Directrice Générale de l'UNESCO, voit un fort potentiel dans l'IA durable "L'Intelligence Artificielle peut être une chance formidable pour accélérer la réalisation des objectifs de développement durable. Mais toute révolution technologique entraîne de nouveaux déséquilibres qu'il faut essayer d'anticiper.".

Il existe ainsi de nombreux autres projets afin de rendre l'IA éthique. Par exemple, l'association Data for Good qui regroupe des ingénieurs, data scientists ou encore journalistes, a rédigé un Serment d'Hippocrate pour Data Scientist mettant en avant cinq principes d'utilisation : L'intégrité scientifique et la rigueur - La transparence - L'équité - Le respect - La responsabilité et l'indépendance. Les travaux pour rendre l'IA durable ne sont pas prêt de s'arrêter !

Sources :

Algorithmes : la bombe à retardement de Cathy O'Neil

Microsoft

PwC

UNESCO

Découvrez Lakaa, la solution globale d'engagement environnemental des collaborateurs, partout en France.