Retour à l'accueil

L'interview responsable : Sylvain Thieullent, CEO de Horizon Software

Sylvain est quelqu'un avec qui nous entretenons une relation toute particulière : il est en effet membre de notre Advisory Board qui nous conseille de manière régulière sur notre activité.

Sylvain est surtout CEO de Horizon Software. C'est pour cela que nous avons voulu écouter son témoignage sur ce qu'il pense de la place de la RSE au sein des entreprises d'aujourd'hui.

Sylvain

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? (nom, entreprise, poste etc)

Bonjour, je dirige le groupe Horizon Software, éditeur d’une plateforme digitale pour la finance. Le groupe Horizon, c’est 100 personnes environ, une empreinte très internationale et des valeurs fortes auxquelles nous sommes très attachés: l’engagement, l’esprit d'équipe, la créativité, la curiosité et la confiance. Au-delà d’Horizon, je m'intéresse à la technologie et à l'éducation et évidemment à la transition climatique. Enfin, je suis papa de deux (encore) petits enfants.

Comment considérez-vous la place de la RSE au sein d’une entreprise ?

On ne peut pas décemment être au sein d’un projet entrepreneurial en 2020 sans considérer sérieusement les aspects RSE. Certes, toutes les mentalités ne sont pas au même niveau de conscience, les aspects économiques restent les bases de l’existence d’une entreprise et la crise sanitaire est là. Cette crise ne facilite pas l'éclairage de certains aspects RSE en ce moment mais je suis aussi convaincu que lorsque nous serons sortis de l'œil du cyclone, elle pourra être utile pour mettre en lumière de manière très concrète ce que pourrait donner une stratégie attentiste sur les questions environnementales. Au final, je reste optimiste pour que l’empreinte de la RSE descende au plus profond de chaque entreprise dans les prochaines années.

En tant que dirigeant d’une société, sentez-vous les mentalités de vos collaborateurs évoluer quant à la question de l’environnement ?

Oui, mais !

Oui, car, clairement, une société, c’est avant tout une équipe et embarquer une équipe, c’est aussi être les témoins de la vie de ses collaborateurs; dans ces vies, souvent, il y a des événements, parfois difficiles, ou très positifs comme le fait de devenir parent, qui naturellement amènent à une prise de recul et la conscience de la nécessité d’un monde avec un futur décent.

Mais le chemin est long, il faut de la pédagogie, de l'éveil sur ces sujets avec une information scientifique en constante évolution et par essence récente. Le plus difficile de mon point de vue est que la question de l'environnement va au-delà des temporalités auxquelles nous sommes habitués qui se situent entre la nanoseconde pour les marchés financiers et le quinquennat pour un gouvernement ou un business plan. Cela nous force à sortir de notre zone de confort et le monde économique dans lequel nous sommes n’a pas encore bien intégré cette dimension. Avant tout, nous nous devons de rester humble par rapport à l'ampleur du phénomène.

Et celle de vos clients ?

Nos clients sont des institutions financières, pour la plupart des banques d’investissement ou des bourses. Le secteur a connu des années fastes parfois de tous les excès, mais, depuis 2008, sous la pression des régulateurs et des gouvernements, il est en profonde mutation. Par conséquent, ce contexte induit un agenda qui n’est pas très propice à la réflexion sur les changements en profondeur impliqués par la RSE. Horizon qui est au cœur de cette industrie mais avec une dynamique tout autre entend bien participer à la transformation de cette industrie de l’intérieur et à sa prise de conscience.

Que pensez-vous de ce que Lakaa apporte aux entreprises ?

Lakaa dessine un chemin pour toutes les sociétés qui prennent conscience de la RSE. Ce chemin est très concret, actionable, immédiat et très abordable. Au travers de ses programmes, Lakaa va avoir un impact fort et durable sur les salariés qui y participent. Ces salariés vont avoir une influence positive sur des comportements vis-à-vis du reste des équipes mais aussi de leur entourage personnel. Finalement, Lakaa participe à la transformation des entreprises et vient mettre un peu de bottom-up dans certains groupes qui veulent faire plus que se contenter d’un vernis RSE.

Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du Advisory Board de Lakaa ?

Je me reconnais dans l’aventure Lakaa au travers de trois aspects. Tout d’abord, le projet est absolument fantastique de par son positionnement naturel lié à la pédagogie sur la transition climatique. Ce projet arrive à aligner des démarches engagées par des associations et une envie de petites et -parfois très- grosses entreprises. Également, l'équipe Lakaa incarnée par ses trois cofondateurs dégage une sincérité, une envie de bien faire et une énergie qui donne vraiment envie de les aider: d’une certaine manière, ils me rappellent un peu qui j'étais il y a quelques années. Enfin, Lakaa me touche car, pour moi, il est assez représentatif d’une société qui change, et je suis heureux d’y participer.

Vous souhaitez engager vos collaborateurs pour l'environnement, lire plus d'interviews comme celles-ci ou tout simplement en savoir plus sur Lakaa et nos actualités ? N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, vous abonner à notre newsletter ou à vous rendre sur notre site web ! A très vite ;)

Découvrez Lakaa, la solution globale d'engagement environnemental des collaborateurs, partout en France.